publicité

Le recteur de Notre-Dame porte plainte contre les Femen

Mardi 12 février, le collectif féministe des Femen a pénétré seins nus à l'intérieur de la cathédrale pour saluer à sa manière le départ de Benoit XVI. Les responsables de la cathédrale portent plainte.

  • Daïc Audouit (twitter@daicaudouit)
  • Publié le 12/02/2013 | 18:51, mis à jour le 12/02/2013 | 23:16
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
 
Contacté par téléphone, Monseigneur Jacquin, recteur de Notre-Dame annonce qu'il porte plainte contre les Femen qui ont envahi ce matin l'intérieur de la cathédrale parisienne.

Les services du rectorat de Notre-Dame ont déposé au commissariat une triple plainte.

         . dégradation d'objets (il s'agit des nouvelles cloches que les Femen ont fait retentir).

         . non-respect de lieux cultuels.

         . agression sur les surveillants de Notre-Dame.


Monseigneur Jacquin évoque deux personnes blessées du côté du service d'ordre de Notre-Dame alors que les Femen de leur côté estiment avoir été brutalisées au moment de leur expulsion.

"Cette intrusion a été d'une violence inouie et je pèse mes mots", juge Msg Jacquin qui regrette "que pour l'instant (18h30, ndlr) aucune autorité de l'Etat n'ait exprimé publiquement sa désapprobation".

Delanoë et Valls condamnent

Les condamnations des politiques sont arrivées un peu plus tard dans la soirée.

Le maire de Paris s'est exprimé par communiqué "C'est avec tristesse que j'apprends la provocation inopportune et déplacée à laquelle plusieurs militantes du groupe Femen se sont livrées à l'intérieur de Notre-Dame", déclare-t-il. "Je réprouve un acte qui caricature le beau combat pour l'égalité femmes-hommes et choque inutilement de nombreux croyants", ajoute M. Delanoë.

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, également ministre des cultes, condamne "cette provocation inutile" et témoigne de "son soutien aux catholiques de France qui ont pu être offensés par ce geste grossier".

les + lus

les + partagés