publicité

Petit Meslier, Pinot Blanc et Arbanne, les cépages oubliés du vignoble champenois

Mélanie Tarlant, notre "rédactrice en chef" nous a proposé de nous intéresser aux cépages oubliés. Ce sont des plants qui ont été abandonnées car pas assez productifs ou alors trop fragiles. Ils sont pourtant  nécessaires à la biodiversité du vignoble. En Champagne, on les redécouvre.

  • Par Erick Haas
  • Publié le 03/03/2013 | 11:00
vignes-champagne-tarlant-05.jpg

Les cépages d'antan

Qui s'en souvient ? En 1958, les 20 premiers cépages plantés représentaient 53% du vignoble. En 2008, ces mêmes 20 premiers cépages en représentaient 88%. Autant dire que les autres ont disparu des coteaux ou alors ne sont plus conservés qu'à titre de reliques.

L'abandon de certains cépages est-elle une fatalité ou bien faut-il tout faire pour les faire vivre et les conserver ?
L'agriculture ne saurait être qu'un raisonnement économique. Derrière l'obligation d'avoir des rendements, il y a aussi la nécessité de préserver une bio diversité ! Cela vaut pour la viticulture comme pour toutes les autres productions agricoles, qu'elles soient végétales ou animales.

Les ceps de la renaissance en Champagne

Le maintien de certains cépages n'est pas une nouvelle mode en Champagne. Il y a 7 ans déjà, Benoit Tarlant, l'héritier du domaine racontait :
"A quelques dizaines de mètres des Chardonnay non-greffés, nous avions une dizaine d'ares à planter cette année sur cette parcelle, appelées "Les Sables ". Un peu en contrebas, la butte de sable est moins profonde et il est donc impossible de planter des pieds non greffés. J'ai donc préféré y replanter les anciens cépages champenois. Le Petit Meslier, assez répandu dans la Vallée de la Marne, le Pinot Blanc avec quelques parcelles ici et là  et l'Arbanne, de façon moins présente.
Ces trois-là sont à nouveau de retour au domaine. Quand je discute avec mon arrière grand père de ces cépages et plus particulièrement du Petit Meslier. Il me dit qu'ils en avaient avant, mais que sa production était faible et pas du tout régulière et que cela donnait de bons vins.
On a donc passé la semaine, hors des jours de pluie, pour planter ce bout de parcelle. Maintenant, il ne s'agit plus que de patience. "
Et au moment de la vendange, voici son appréciation sur les grappes arrivées à maturité :


Après la vendange et le temps nécessaire à la vinification, on peut déjà se rendre compte de ce que donnera la récolte en dégustant le vin clair. Ici, c'est celui des anciens cépages vendangés.


En savoir plus :


 

Retrouvez l'actualité du salon ici

Cépages de France et du Monde

Le nombre de cépages dans le monde est estimé entre 6.000 et 7.000 et en France, l'INRA -  l'Institut National de la Recherche Agronomique - en conserve quelques 2.600.
Plus surprenant, alors que 250 cépages destinés au vin figurent au catalogue des plants autorisés par le ministère de l'Agriculture, à peine une quarantaine d'entre eux seulement , occupent 95% de la surface viticole.
Au final, seuls une quinzaine de plants (chardonnay, merlot, pinot et autre syrah principalement ) sont réellement cultivés à travers le monde entier

les + lus

les + partagés

publicité

facebook

SIA après la fermeture

Twitter

nos partenaires