publicité
élections municipales 2014 Rechercher un résultat :

Grève à Roissy: Lufthansa ne prévoit pas d'annulations ce week-end

Lufthansa ne prévoit pas "a priori" d'annulations de vols ce week-end à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle du fait d'un mouvement de grève de ses salariés français, a annoncé la compagnie.

  • Par Emmanuèle Bailly
  • Publié le 03/01/2014 | 08:30, mis à jour le 03/01/2014 | 08:33
© Ch Meyze/France3 IDF
© Ch Meyze/France3 IDF
"Tous les vols de vendredi sont maintenus et a priori aussi ce week-end", a déclaré un porte-parole de la compagnie allemande en France. "Il y a du personnel du groupe qui est arrivé" et qui va assurer les missions de la compagnie à Roissy, a-t-il précisé.

L'intersyndicale des salariés français de la compagnie Lufthansa a déposé un préavis de grève courant de vendredi à 04h30 du matin jusqu'à lundi même heure.
Un débrayage surprise le 26 décembre a perturbé le trafic à l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle.

Les syndicats français CFDT, CFTC, UNSA, SELF, et CFE/CGC de la compagnie allemande appellent à la grève pour protester contre un plan social prévoyant des suppressions de postes.

Dans un communiqué lundi, ils avaient laissé entendre que le préavis serait levé "si la direction de Lufthansa France s'ass(eyait) à la table avec une vraie volonté de négociation d'ici la fin de semaine". La direction de Lufthansa France a dit dans un communiqué jeudi avoir proposé d'avancer du 10 au 3 janvier une réunion de négociations avec le personnel. "Les organisations syndicales ont décidé de maintenir leur préavis de grève contrairement
à leur déclaration initiale", a déclaré Lufthansa. "Aucune négociation ne pouvant se dérouler sous la menace et la contrainte, la
direction de Lufthansa France a fait savoir qu'elle maintenait donc son calendrier initial, accepté par les organisations syndicales, d'une prochaine réunion le 10 janvier", écrit-elle.

Dans le projet de Lufthansa, divers services (assistance à l'escale et au sol, enregistrement des passagers et de bagages, billetterie, litige bagages, etc.)
seraient sous-traités à un opérateur tiers non connu. Selon la direction, 101 postes équivalent temps plein, soit environ 75% des postes supprimés à Roissy, seraient transférés à cet opérateur. Lufthansa affirme prévoir des reclassements internes ainsi qu'un plan de départ volontaires. Elle déclare avoir organisé "pas moins de 25 réunions" depuis octobre à propos du plan.

les + lus

les + partagés